• coup de blues

    Rien à la télé qui pourtant ne me sert que de bruit de fond... je zappe, et là... cette fameuse mélodie de Julee Cruise.
    Tel un enchantement, elle pourrait avoir un effet hypnotique...

    Mystérieuse, parfois je la vis romantique, douce, tendre mais d'autres, comme ce soir, angoissante, terrifiante.
    L'ai-je associée à ce fameux Bob héros de Twin Peaks qu'elle illustre de ces notes ?
    Je n'ai jamais compris pourquoi ce personnage m'effrayait tant.

    J'ai beau écrire, mon esprit est attiré par les dialogues de l'épisode qui vient de commencer.
    Etrange... un des amants de Laura, Harold, parle de ses orchidées et précise qu'une d'elle fut le dernier cadeau offert à Laura avant sa mort.

    B. m'en a offerte une avant de décider que je méritais mieux que lui... 

    Quelle ironie !

    Avant hier mon père m'a laissé sous-entendre qu'ils avaient parlé mais pire et là, sans mots cachés qu'il pensait que mon ex-mari risquait de passer à un acte suicidaire.
    Je n'ai jamais ignoré cette possibilité, et s'en veut tellement de ne pouvoir me décrocher cette lune que je refuse, n'en ayant nullement besoin pour être heureuse, mais bon, c'est ainsi, triste, mais irréversible.

    Je ne suis pas bien aujourd'hui, j'ai le blues, me sens seule.
    Je pourrais ne pas l'être mais à quoi bon passer une soirée accompagnée si celle-ci est stérile, non pas amoureusement, je n'en recherche pas tant mais simplement dans son partage et sa rhétorique.

    Aujourd'hui est un de ces jours où je me demande ce que je fiche sur cette terre, où est ma place, pire ce que j'ai fait de ma vie.
    Nous avions tout pour réussir.
    Pourquoi les gens aujourd'hui démissionnent-ils si vite, n'ont plus confiance en l'autre, en la vie, pire... en eux-mêmes.

    Mon père eu beau me dire qu'il était fier de moi et de que j'avais réussi ma vie, j'ai l'impression de n'être ni au bon endroit, ni à la bonne époque.

    Mais bon, un post ne changera pas le monde et encore moins les gens qui le font, alors, inutile d'ergoter des heures, mieux vaut me diriger doucement vers un beau bouquin pour ne perdre aucune de mes utopies ni de mes promesses.

    Après tout, la vie est belle... quand d'autres aussi s'en rendent compte.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :