• aujourd'hui..rouge...

    Rouge
    Comme un soleil couchant de Méditerranée,
    Rouge
    Comme le vin de Bordeaux dans ma tête étoilée,
    Rouge
    Comme le sang de Rimbaud coulant sur un cahier,
    Rouge
    Comme la mer qui recouvre le désert de Judée.
    Rouge
    Comme les joues d'un enfant quand il a trop joué,
    Rouge
    Comme la pomme qui te donne le parfum du péché,
    Rouge
    Comme le feu du volcan qui va se réveiller,
    Rouge
    Comme cette étoile au cœur de ce dormeur couché.

    Comme un oiseau tué par un chasseur tragique,
    Comme un acteur blessé par les cris du public,
    Comme un violon brisé qui rejoue l'Héroïque,
    Comme la vision glacée du dernier Titanic.

    Rouge
    Comme le feu des Tziganes quand les violons s'affolent,
    Rouge
    Comme un phare de signal quand un avion s'envole,
    Rouge
    Comme les lèvres d'une femme quand l'amour la rend folle,
    Rouge
    Comme le front du menteur qui trahit sur parole.

    Comme un oiseau tué par un chasseur tragique,
    Comme un acteur blessé par les cris du public,
    Comme un violon brisé qui rejoue l'Héroïque,
    Comme la vision glacée du dernier Titanic,
    Comme le silence qui suit les paroles en musique,
    Comme une symphonie quand elle est Pathétique.

    Rouge
    Comme la colère d'un homme quand il voit s'en aller,
    Rouge
    Tout ce qu'il a construit, tout ce qu'il a aimé,
    Rouge
    Comme le manteau du Christ que les soldats ont joué,
    Rouge
    Comme la couleur du ciel quand il va s'écrouler.

    Comme un oiseau tué par un chasseur tragique,
    Comme un acteur blessé par les cris du public,
    Comme un violon brisé qui rejoue l'Héroïque,
    Comme la vision glacée du dernier Titanic,
    Comme le silence qui suit les paroles en musique,
    Comme une symphonie quand elle Pathétique

    (M.S)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :